Tout ce qu’il faut savoir sur la commission d’un agent immobilier

Tout ce qu’il faut savoir sur la commission d’un agent immobilier

Lorsque vous décidez de faire appel à une agence immobilière pour vendre votre maison, vous devez penser aux commissions de cette dernière. Elle se charge de toutes les démarches à suivre à partir de la commercialisation jusqu’à la signature chez le notaire. C’est pour cette raison que leurs tarifs sont beaucoup plus élevés que lorsque vous vous chargez de la vente vous-mêmes. Découvrez alors les informations sur les commissions d’un agent immobilier.

Les honoraires de l’agence

Il est important de souligner que l’honoraire des agences n’est pas conditionné par la loi. Ce qui lui permet d’être défini librement. Toutefois, il faut que ces professionnels définissent leurs coûts de base pour qu’après ils deviennent négociables par les deux parties. Le montant doit être visible au sein des locaux, exprimés en TTC, pour que les acheteurs aient un aperçu de ce qu’ils doivent payer.

Généralement, les frais sont définis selon le montant du bien à vendre. Chez Engel & Volkers dans le Brabant Wallon, par exemple, les pourcentages sur les ventes sont déjà imposés. Ils fonctionnent d’une manière dégressive, c’est-à-dire que si le montant est important, le pourcentage est minime. Il peut aller jusqu’à 30% grand maximum.

Le coût des prestataires

La commission des agences est également établie en fonction de chaque prestataire qui entre en jeu dans les procédures de vente. Il s’agit des :

  • Mandataires : ils demandent entre 3 et 5% du prix de vente. Ce sont des professionnels de l’immobilier qui travaillent généralement chez eux ;
  • Notaires : leur coût dépend de l’état du bien à vendre. Pour ceux qui sont neufs, ils demandent 8% du prix tandis que pour les anciens modèles, il s’élève à 9% ;
  • Agents immobiliers classiques : il s’agit des commerciaux qui disposent d’une bonne relation dans le domaine pour mener à bien la vente immobilière. Ils demandent entre 5 et 8% du prix de vente.

Le moment opportun pour payer la commission

Généralement, la rémunération de l’agence se fait uniquement au moment où les deux parties signent l’acte authentique. Cette opération se passe chez le notaire. Il se peut que les frais soient à la charge de l’acheteur ou du vendeur. Pour la première option, l’agence aura directement sa commission pendant le jour de la vente. La somme sera directement versée dans le compte. Dans la deuxième option, la commission est payée seulement lorsque l’acheteur versera la somme.

Quelques conseils pour réduire les frais

Il est possible de négocier le montant de la commission attribuée à l’agence. Elle doit être faite au moment de la rédaction du mandat. Toutefois, le vendeur peut faire une comparaison entre les prestations des diverses agences. De cette manière, il pourra choisir celle qui propose un pourcentage minimal.

Du côté de l’acheteur, il peut négocier le prix avec le vendeur avant de passer à la signature des documents. Il peut également proposer un prix raisonnable à l’agence sur sa commission si elle veut conclure l’affaire. Il faut toujours prévoir une marge de négociation.

Même si vendre sa maison soi-même permet de minimiser les dépenses, faire appel à une agence immobilière reste une option pratique et fiable. Que ce soit pour un vendeur ou pour un acheteur, il faut se préparer aux diverses charges attribuées à ces professionnels de l’immobilier. De cette manière, la vente se passe dans les meilleures conditions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *